#2 AMALIA – DARYL DELIGHT

Résumé :  Amalia se rend au manoir des rêves pour y retrouver Daniel, son mari. Un lieu qu’ils connaissent puisqu’ils y ont passé leur nuit de noces dix ans auparavant. Bien avant que les disputes ne deviennent la routine dans leur couple et qu’ils décident de faire une pause. Ils s’y retrouvent pour tenter une réconciliation.
Et même si l’orage et la pluie décident de lui pourrir le week-end, Amalia compte bien régler ses comptes avant de laisser Daniel poser à nouveau les mains sur elle.
Malheureusement, le naturel de son mari manipulateur revient au galop et une dispute éclate. Dans la tourmente, Amalia l’assassine accidentellement.
Prise de panique, elle va tout faire pour élaborer un stratagème et se débarrasser des preuves.
Mais une fois revenue dans la chambre, alors que tout semble se dérouler parfaitement, Amalia découvre que le cadavre a disparu….
Rêve ? Folie ? Manipulation ? Le cauchemar ne fait que commencer.

Ce que j’en dis : 

Premier coup de coeur de 2019, j’ai dévoré ce livre en 2 heures sans être capable de le poser avant d’avoir lu la dernière ligne. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Amalia, l’auteur l’a construit d’une telle façon que je me suis identifiée à elle. Je me suis continuellement demandé ce que j’aurai fais à sa place. On démarre notre lecture avec une femme qui accepte de retrouver son mari dans l’hôtel où ils ont passé leur nuit de noce plusieurs années auparavant, bien qu’elle ne semble pas vraiment déterminée à sauver son mariage. Pourquoi a-t-elle choisi de rejoindre ici son époux infidèle ? Elle n’apparaît pas comme heureuse avec cet homme et semble même vivre sous son emprise. La situation initiale du roman m’a rendue perplexe et a donc éveillé ma curiosité. 

Dès les premières pages, Amalia et son époux se retrouvent, une dispute éclate, il la violente et elle finit par l’assassiner. Le décor est posé. Je me suis demandé quelle tournure allait bien pouvoir prendre le roman, comment l’auteur allait nous tenir durant 200 pages avec cette trame. Nous allons de surprises en surprises puisque, suite à ce meurtre, le cadavre du mari de la jeune femme disparaît. On en vient alors à se demander si elle est folle, et elle même ne sait plus vraiment où elle en est puisqu’elle est sous l’emprise d’alcool et d’antidépresseurs.

En parallèle, nous rencontrons les propriétaires de l’hôtel, un couple d’un certain âge, un peu loufoque (peut être même un peu flippant sur les bords) et leur fils tout aussi étrange, dans la lignée du Bates Motel. Toute l’histoire va se dérouler dans ce lieu peu rassurant, dans lequel je n’aimerai pas me retrouver, et encore moins avec un cadavre sur les bras.

Pour conclure :

points positifs : l’écriture est fluide, le suspense est plus que présent, l’adrénaline monte, j’ai même parfois eu peur pour Amalia. Le rythme est haletant et ce roman ne manque absolument pas d’action.

points négatifs : il y en a surement, mais je n’en n’ai pas relevé.

ma note : 20/20 j’aurai certainement pu mettre 18 ou 19/20 car rien n’est jamais parfait, mais non, je l’ai beaucoup trop aimé pour lui mettre moins que 20.

je l’ai lu pour : défi lecture 2019 catégorie 27 (livre auto-édité)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s