#62 Le livre des Baltimore – Joël Dicker

Résumé :

Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012, il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?

Ce que j’en dis :

Ce roman sort totalement de ce à quoi je m’attendais, mais j’ai passé un excellent moment. Il retrace les secrets de la famille Goldman face à un drame survenu quelques années plus tôt.

Entre secrets de famille, non dits, malentendus, vengeance et jalousie, Marcus va nous raconter son histoire, et celle de ses proches. Le roman est écrit du point de vue de Marcus, mais il n’a pas assisté à tous les événements.

J’ai adoré retrouver la plume de l’auteur, ayant beaucoup aimé La vérité sur l’affaire Harry Quebert et La disparition de Stéphanie Mailer.

Ce roman est différent des deux autres que j’ai lus, puisqu’il s’agit d’un drame contemporain et non pas d’un roman policier.

L’écriture est fluide et addictive, il se passe beaucoup de choses et j’avais très envie de connaître le fin mot de l’histoire et de comprendre ce qui est arrivé aux membres de cette grande famille.

Ce roman est touchant, parfois même bouleversant, et j’ai trouvé qu’il véhiculait des messages forts, d’espoir, de rêves, de mea culpa et de fraternité.

Ma note : 16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s