#18 Will you play ? – Alicia Garnier

Résumé :

Les règles sont faites pour être brisées…

Alors que sa carrière de galeriste démarre à peine, Dawn rencontre l’homme idéal. Celui qui va l’aimer, la faire se sentir unique et combler toutes ses attentes. Sauf qu’en trouvant l’amour, elle a l’impression d’avoir perdu Garrett, son meilleur ami. Celui qui a grandi à ses côtés, qui partageait avec elle le goût du danger, des paris insensés, et qui apportait le brin de folie qui donnait du sens à sa vie…

Garrett n’en revient pas. Dawn en couple ? Avec ce type ? Monsieur Parfait a beau cocher toutes les cases, il n’a pas la moindre idée du diamant brut qu’est sa meilleure amie… Mais si Dawn ne voit pas que ce type est fade et banal, que peut-il y faire ? Rien. À part trouver, lui aussi, une copine. De préférence une qui causera à Dawn la même peine que celle qu’il ressent… Car tout ça n’est qu’un jeu, non ?

Ce que j’en dis :

J’ai été immédiatement immergée dans cette romance contemporaine. L’auteure a su me faire entrer immédiatement dans la vie de Dawn et Garrett, au point de ne plus vouloir les quitter. Les deux personnages sont amis depuis leur plus tendre enfance, ils sont inséparables. L’histoire est simple, sans fioritures, la vie de deux jeunes adultes qui partagent une amitié que l’on rêverait d’avoir. Malgré tout, on sent que derrière tout ça se cache une certaine forme d’attirance.

Dawn est une jeune femme sympathique, une artiste dans l’âme puisqu’elle travaille dans une galerie d’art et peint énormément. Elle est jolie, pleine d’entrain, pleine d’humour et de bonne humeur. Elle est attachante, bien qu’elle m’ait tapé sur le système à de nombreuses reprises au cours de l’histoire. Je pense que c’était un choix de l’auteure, de rendre son personnage féminin un peu égocentrique et agaçante. Je n’ai pas toujours été d’accord avec elle et lui en ait parfois voulu des décisions qu’elle a prises.

Garrett, quant à lui, est mon coup de coeur de cette histoire. Pourtant, d’habitude je m’attache beaucoup plus aux personnages féminins dans lesquels il m’arrive de me retrouver. Garrett est photographe, il a un côté un peu bad boy mais est très attachant. Il est drôle et sincère.

Chacun va trouver l’amour, bien que la jalousie va vite prendre le dessus sur leur amitié exceptionnelle. Des choix vont être faits, pas forcément les bons, et l’auteure met nos nerfs à rude épreuve. J’ai ressenti toutes les émotions des personnages, et notamment leur colère et leur peine. Je reste volontairement évasive pour ne pas trop en dévoiler et vous laisser le plaisir de vivre ce livre comme je l’ai vécu.

J’ai passé un excellent moment. Je connaissais l’auteure à travers sa chaîne Youtube et ait été ravie de la découvrir dans le domaine de l’écriture. Je vous recommande ce roman que je qualifierais de lecture doudou, et j’ai d’ailleurs frôlé le coup de cœur avec cette histoire.

Points positifs : Indéniablement, les personnages. Je me suis attachée à eux.

Points négatifs : J’aurais aimé plus d’anecdotes, vivre plus de choses. Le roman aurait certainement été plus long, mais je n’avais vraiment pas envie de sortir de cet univers.

Ma note : 18/20

Je l’ai lu pour : Défi lecture 2019 (Catégorie 95 : livre d’une blogueuse)

#12 Fais-moi taire si tu peux – Sophie Jomain

Résumé :    Elle fleurit les mariages, lui les détruit. 

Quel être humain normalement constitué oserait ruiner un mariage ? Quelle personne impitoyable faut-il être pour détruire le plus beau jour de la vie d’un couple ? Eh bien, il faut être prêtre, sexy en diable et révéler en pleine cérémonie les petites incartades de la future mariée… Lorsque Louise Adrielle, fleuriste, assiste à la scène, elle comprend mieux pourquoi on lui a demandé de décorer l’église en jaune cocu ! Traumatisée, elle se fait la promesse d’être désormais sur le qui-vive à chaque cérémonie. Car sa responsable l’a mise en garde : La dame au cabanon ne pourra être associé à une autre débâcle nuptiale. Si Louise assiste à un nouvel esclandre, les alliances ne seront pas les seules à finir au placard.

Ce que j’en dis : Il s’agit du premier roman que je lis de cette auteure, lu dans le cadre d’une lecture commune sur le groupe Au boudoir de Candyshy. J’ai été tout de suite séduite par le résumé, aimant l’univers des mariages et de leur organisation. Je m’attendais à une lecture drôle et cocasse, et je n’ai absolument pas été déçue. Les mésaventures de la pauvre Louise m’ont beaucoup amusée.

Nous suivons donc dans ce roman Louise Adrielle, excellente fleuriste, chargée par sa patronne excentrique de décorer une église pour un mariage et d’assister à la cérémonie pour s’assurer que tout se déroule comme il faut. Mais la jeune femme n’est pas au bout de ses peines, puisque le prêtre fait des révélations… surprenantes concernant les futurs mariés, ce qui aura pour conséquence de ruiner la cérémonie et de mettre fin au mariage. La pauvre Louise ne comprend pas ce qu’il se passe et apprendra par la suite que le prêtre n’est pas réellement prêtre, mais qu’il s’agit d’un imposteur dont le métier est de ruiner les cérémonies de mariage. C’est ainsi qu’elle va faire la connaissance de Loïc, qui s’acharnera pendant une grosse partie de l’histoire à lui mettre des bâtons dans les roues. De fil en aiguilles, Louise va quitter la Dame au cabanon où elle travaillait en tant que fleuriste pour se lancer en tant que Wedding Planner. Loïc n’étant jamais loin, nous ne sommes donc pas au bout de nos surprises dans ce roman.

Une romance s’installe dans ce roman feel-good, et ça donne une petite touche en plus à l’histoire. Je me suis attachée à Louise et me suis demandée à chaque fois comment elle allait faire face à toutes ces situations rocambolesques. Bien que le personnage de Loïc soit irritant, il m’a quand même bien fait rire. Oui, j’ai réellement ri et ne me suis pas contentée de sourire. 

J’ai adoré le style de l’auteure. C’est simple et addictif, il n’y a pas de longues descriptions et on entre tout de suite dans le vif du sujet. Une plume fluide et agréable pour un excellent moment de lecture.

Pour conclure :

points positifs : les personnages, l’histoire, la plume de l’auteure

points négatifs : J’en aurai voulu encore plus !

ma note : 17/20.

je l’ai lu pour : Une lecture commune sur le groupe « Au boudoir de Candyshy », pour le Valentine’s day challenge(thème « fondant au chocolat») et pour le défi lecture 2019 (catégorie 48 : passion commune avec le personnage principal)