#70 Sur les cendres nous danserons – Fleur Hana

Résumé :

Elle s’interdit de l’aimer.
Il refuse de la perdre.
Fanny a un rêve. Ouvrir son école de danse. Pour y parvenir, elle multiplie les cours et les performances, et se change escort de luxe à la nuit tombée. Une double vie qui réclame une discipline de fer, un sang-froid à toute épreuve, et qui lui interdit d’ouvrir son cœur à qui que ce soit. Ce que son élève refuse de comprendre…
Benj a une obsession. Attirer le regard de Fanny. Dès le premier cours qu’elle lui donne, il comprend deux choses : il n’est pas fait pour la pole dance, mais il est prêt à se surpasser pour gagner la confiance de cette mystérieuse blonde. Car même si elle semble totalement inaccessible, il est des défis qui valent tous les efforts…

Ce que j’en dis :

Dans ce roman, nous suivons Fanny, jeune femme d’une trentaine d’années qui accumule les boulots pour s’en sortir financièrement. Elle donne des cours de danse et plus particulièrement de pole dance le jour, et est escorte girl de luxe la nuit.

Elle rencontre Benjamin et son groupe d’amis, les Golden Boys lors d’un cours de danse durant lequel le groupe de danseurs veut apprendre de nouvelles chorégraphies.

J’ai passé un excellent moment de lecture. La plume de l’auteure est fluide et agréable, elle a su me transporter dans son histoire de la première à la dernière page sans jamais me perdre en route. J’ai été captivée par cette histoire et par ces personnages.

J’ai adoré le personnage féminin que j’ai trouvée attachante.
J’ai adoré également l’alternance de points de vue entre Fanny et Benjamin, ce qui m’a également permis de m’attacher au héros.

Je ressens un manque de ces personnages, seulement quelques heures après avoir lu la dernière ligne de cette histoire… Touchant et bouleversant, ce récit m’a provoqué des tas d’émotions, je ne suis pas passée loin du coup de cœur.

⚠️ Je précise que l’auteure a mis un avertissement au début du livre, le roman contient une scène de viol ⚠️

Ma note : 18/20

#49 Attracted to danger T1 – Mady Flynn

Résumé :

Plonger dans les esprits les plus sombres et les plus torturés, voilà le quotidien de Hazel. Criminologue passionnée, elle maîtrise parfaitement les risques de son métier et les règles à toujours respecter : étudier, chercher, expliquer, mais, surtout, éviter toute implication émotionnelle. Pourtant, quand elle se retrouve face à Chris, le criminel auquel elle a consacré ces trois dernières années, rien ne se passe comme prévu. Hazel a beau s’efforcer de rester distante et professionnelle, elle est troublée par le regard perçant de cet homme dont elle est censée connaître les moindres secrets et qui demeure toutefois insaisissable. Car Chris n’a rien des hommes qu’elle a l’habitude de traquer ; intelligent, il déjoue toutes ses tentatives d’interrogatoire. Et, quand il l’entraîne dans un terrible jeu de séduction, Hazel ne sait pas si elle parviendra à lui résister, ni même si elle en a envie…

Ce que j’en dis :

Je ne connaissais pas la plume de l’auteure, mais j’ai beaucoup aimé. Ce roman est classé en dark romance, mais malgré mon appréhension j’ai très bien vécu cette lecture qui n’est pas trash.

J’ai passé un très bon moment avec Hazel, Matt et même Chris, qui est un personnage très mystérieux. Hazel est criminologue, Matt est agent du FBI, et Chris est le très célèbre « Étrangleur », serial killer qui sévit depuis plusieurs années.

Chris est arrêté par l’équipe de Matt, et le FBI va demander son aide à Hazel pour interroger le criminel et mieux comprendre son profil psychologique. Tout ne va pas se passer aussi simplement, puisqu’une attirance va s’établir entre la criminologue et l’Etrangleur, des choix vont être faits alors que la tentation est de plus en plus grande.

J’ai passé un très bon moment avec cette lecture, malgré l’aspect dérangeant de la relation entre Hazel et Chris. J’ai cherché à comprendre durant toute ma lecture comment j’aurai agi à la place de la jeune femme, tant cette relation me parait inconcevable. Malgré tout, je suis entrée dans la peau du personnage féminin et j’ai compris ses décisions. La plume et fluide, et l’auteure maîtrise vraiment bien son sujet, ce qui apporte un gros plus au récit.

La fin nous laisse en suspens, mais c’est normal puisqu’il s’agit d’une trilogie. Je lirai bien évidemment la suite, pour savoir ce que l’auteure a réservé à Hazel pour la suite !n moment de lecture avec cette duologie qui se lit très rapidement.

Ma note : 16/20

#37 Love is a dirty game – NC Bastian

Résumé : Être la fille d’un puissant et dangereux mafieux n’a rien d’enviable. Lilas sait que certaines personnes jalousent sa position privilégiée mais la vérité est toute autre. Surveillée sans cesse par les hommes de son père, elle n’a aucune liberté. Aucune vie privée. Et aucun espoir depuis qu’Evan, son ami d’enfance et le seul qui l’appréciait tout en ignorant qui elle était, a été tué à cause d’elle. Alors, lorsqu’Evan réapparaît sept ans plus tard, Lilas est déchirée entre l’envie de se jeter dans ses bras et la terreur de le voir à nouveau menacé par son père. Sera-t-elle prête à risquer la vie de l’homme qu’elle aime ? Mais le danger vient-il seulement d’elle… ou de l’homme qu’Evan est devenu ?

Ce que j’en dis :

J’ai eu un coup de cœur pour cette histoire qui se passe dans l’univers de la mafia italienne. Nous y suivons Lilas, fille d’un puissant mafieux italien, et son ami d’enfance Evan. Lilas a perdu la trace d’Evan, son père lui ayant fait croire qu’il l’avait tué, ne tolérant pas leur relation.

Sept ans plus tard, ils vont se retrouver par hasard, et vont braver tous les interdits pour pouvoir vivre leur amour librement.

En effet, Lilas n’est pas une femme libre. Les activités criminelles de son père l’en empêchent. Constamment surveillée, elle va devoir ruser et faire des choix.

Je me suis beaucoup attachée à Lilas, son tempérament m’a beaucoup plu.
J’ai beaucoup aimé les réactions d’Evan, sa sincérité et son côté protecteur.

Un amour interdit et un enchaînement d’actions qui ont rendu ce roman ultra addictif.

J’ai lu ce roman il y a plusieurs semaines, et pourtant j’ai envie de retrouver ces personnages tant ils m’ont touchée.

Ma note : 18/20

#25 Méfie-toi de nous – Juliette Bonte

Résumé : « Il est prêt à tout lui donner. Elle n’a plus rien à offrir.

Wade n’a peur de rien. Il a toujours avancé seul, sans l’aide de personne. Et il doit rester discret s’il veut continuer à travailler pour l’un des plus gros dealers de la ville. Alors, pas question de se laisser approcher par qui que ce soit.

Mackenzie a peur de tout. Peur des autres, d’aller au lycée, de ses crises d’angoisse. En lui prenant sa meilleure amie, la vie lui a aussi volé son insouciance. Alors, pour se protéger, elle évite désormais tout contact.
Lorsqu’ils se rencontrent, chacun entrevoit sa propre solitude dans le regard de l’autre. Dès lors, les promesses comme les barrières tombent. Car c’est plus fort qu’eux : ils ont besoin l’un de l’autre. »

Ce que j’en dis :

J’ai déjà lu plusieurs romans de cette auteure, et j’ai chaque fois été emportée tant par la plume que par l’histoire, je me suis donc plongée sans la moindre appréhension dans cette intégrale.


Mackenzie est une lycéenne qui souffre d’angoisses, notamment lorsqu’il y a trop de monde autour d’elle. Elle est plutôt solitaire et n’accorde pas sa confiance facilement. Wade est lui aussi plutôt solitaire, et s’exprime à travers le graff urbain. C’est alors qu’il tente d’échapper aux forces de l’ordre que les deux adolescents vont se rencontrer.


Ils ont plus de choses en commun qu’ils ne pourraient le penser, et nous suivons l’évolution de leur relation tout au long du premier tome.


Les événements s’enchaînent et je n’ai pas pu faire de pause entre les deux tomes. Il fallait que je sache la suite tant cette histoire est addictive. Juliette Bonte sait écrire ses romans de façon à ce que le lecteur ressente toutes les émotions des personnages. J’ai ressenti l’amour, la peur, la souffrance de nos deux protagonistes.


Mais il n’y a pas que Mackenzie et Wade, il y a d’autres personnages tout aussi attachants, tels que Jaxton et sa sœur Dana qui valent le coup !


J’ai adoré cette histoire, et je regrette de devoir laisser là tous ces personnages si attachants.
Cette duologie est un coup de coeur pour moi, même si j’ai eu un peu peur par la direction prise par l’auteure en début du tome 2. Je me suis dit « non mais c’est pas possible, qu’est ce qu’il se passe là ?! ». Au final, les pages se sont tournées, les événements se sont enchaînés et j’ai été convaincue !

Ma note : 18/20

#18 Will you play ? – Alicia Garnier

Résumé :

Les règles sont faites pour être brisées…

Alors que sa carrière de galeriste démarre à peine, Dawn rencontre l’homme idéal. Celui qui va l’aimer, la faire se sentir unique et combler toutes ses attentes. Sauf qu’en trouvant l’amour, elle a l’impression d’avoir perdu Garrett, son meilleur ami. Celui qui a grandi à ses côtés, qui partageait avec elle le goût du danger, des paris insensés, et qui apportait le brin de folie qui donnait du sens à sa vie…

Garrett n’en revient pas. Dawn en couple ? Avec ce type ? Monsieur Parfait a beau cocher toutes les cases, il n’a pas la moindre idée du diamant brut qu’est sa meilleure amie… Mais si Dawn ne voit pas que ce type est fade et banal, que peut-il y faire ? Rien. À part trouver, lui aussi, une copine. De préférence une qui causera à Dawn la même peine que celle qu’il ressent… Car tout ça n’est qu’un jeu, non ?

Ce que j’en dis :

J’ai été immédiatement immergée dans cette romance contemporaine. L’auteure a su me faire entrer immédiatement dans la vie de Dawn et Garrett, au point de ne plus vouloir les quitter. Les deux personnages sont amis depuis leur plus tendre enfance, ils sont inséparables. L’histoire est simple, sans fioritures, la vie de deux jeunes adultes qui partagent une amitié que l’on rêverait d’avoir. Malgré tout, on sent que derrière tout ça se cache une certaine forme d’attirance.

Dawn est une jeune femme sympathique, une artiste dans l’âme puisqu’elle travaille dans une galerie d’art et peint énormément. Elle est jolie, pleine d’entrain, pleine d’humour et de bonne humeur. Elle est attachante, bien qu’elle m’ait tapé sur le système à de nombreuses reprises au cours de l’histoire. Je pense que c’était un choix de l’auteure, de rendre son personnage féminin un peu égocentrique et agaçante. Je n’ai pas toujours été d’accord avec elle et lui en ait parfois voulu des décisions qu’elle a prises.

Garrett, quant à lui, est mon coup de coeur de cette histoire. Pourtant, d’habitude je m’attache beaucoup plus aux personnages féminins dans lesquels il m’arrive de me retrouver. Garrett est photographe, il a un côté un peu bad boy mais est très attachant. Il est drôle et sincère.

Chacun va trouver l’amour, bien que la jalousie va vite prendre le dessus sur leur amitié exceptionnelle. Des choix vont être faits, pas forcément les bons, et l’auteure met nos nerfs à rude épreuve. J’ai ressenti toutes les émotions des personnages, et notamment leur colère et leur peine. Je reste volontairement évasive pour ne pas trop en dévoiler et vous laisser le plaisir de vivre ce livre comme je l’ai vécu.

J’ai passé un excellent moment. Je connaissais l’auteure à travers sa chaîne Youtube et ait été ravie de la découvrir dans le domaine de l’écriture. Je vous recommande ce roman que je qualifierais de lecture doudou, et j’ai d’ailleurs frôlé le coup de cœur avec cette histoire.

Points positifs : Indéniablement, les personnages. Je me suis attachée à eux.

Points négatifs : J’aurais aimé plus d’anecdotes, vivre plus de choses. Le roman aurait certainement été plus long, mais je n’avais vraiment pas envie de sortir de cet univers.

Ma note : 18/20

Je l’ai lu pour : Défi lecture 2019 (Catégorie 95 : livre d’une blogueuse)

#12 Fais-moi taire si tu peux – Sophie Jomain

Résumé :    Elle fleurit les mariages, lui les détruit. 

Quel être humain normalement constitué oserait ruiner un mariage ? Quelle personne impitoyable faut-il être pour détruire le plus beau jour de la vie d’un couple ? Eh bien, il faut être prêtre, sexy en diable et révéler en pleine cérémonie les petites incartades de la future mariée… Lorsque Louise Adrielle, fleuriste, assiste à la scène, elle comprend mieux pourquoi on lui a demandé de décorer l’église en jaune cocu ! Traumatisée, elle se fait la promesse d’être désormais sur le qui-vive à chaque cérémonie. Car sa responsable l’a mise en garde : La dame au cabanon ne pourra être associé à une autre débâcle nuptiale. Si Louise assiste à un nouvel esclandre, les alliances ne seront pas les seules à finir au placard.

Ce que j’en dis : Il s’agit du premier roman que je lis de cette auteure, lu dans le cadre d’une lecture commune sur le groupe Au boudoir de Candyshy. J’ai été tout de suite séduite par le résumé, aimant l’univers des mariages et de leur organisation. Je m’attendais à une lecture drôle et cocasse, et je n’ai absolument pas été déçue. Les mésaventures de la pauvre Louise m’ont beaucoup amusée.

Nous suivons donc dans ce roman Louise Adrielle, excellente fleuriste, chargée par sa patronne excentrique de décorer une église pour un mariage et d’assister à la cérémonie pour s’assurer que tout se déroule comme il faut. Mais la jeune femme n’est pas au bout de ses peines, puisque le prêtre fait des révélations… surprenantes concernant les futurs mariés, ce qui aura pour conséquence de ruiner la cérémonie et de mettre fin au mariage. La pauvre Louise ne comprend pas ce qu’il se passe et apprendra par la suite que le prêtre n’est pas réellement prêtre, mais qu’il s’agit d’un imposteur dont le métier est de ruiner les cérémonies de mariage. C’est ainsi qu’elle va faire la connaissance de Loïc, qui s’acharnera pendant une grosse partie de l’histoire à lui mettre des bâtons dans les roues. De fil en aiguilles, Louise va quitter la Dame au cabanon où elle travaillait en tant que fleuriste pour se lancer en tant que Wedding Planner. Loïc n’étant jamais loin, nous ne sommes donc pas au bout de nos surprises dans ce roman.

Une romance s’installe dans ce roman feel-good, et ça donne une petite touche en plus à l’histoire. Je me suis attachée à Louise et me suis demandée à chaque fois comment elle allait faire face à toutes ces situations rocambolesques. Bien que le personnage de Loïc soit irritant, il m’a quand même bien fait rire. Oui, j’ai réellement ri et ne me suis pas contentée de sourire. 

J’ai adoré le style de l’auteure. C’est simple et addictif, il n’y a pas de longues descriptions et on entre tout de suite dans le vif du sujet. Une plume fluide et agréable pour un excellent moment de lecture.

Pour conclure :

points positifs : les personnages, l’histoire, la plume de l’auteure

points négatifs : J’en aurai voulu encore plus !

ma note : 17/20.

je l’ai lu pour : Une lecture commune sur le groupe « Au boudoir de Candyshy », pour le Valentine’s day challenge(thème « fondant au chocolat») et pour le défi lecture 2019 (catégorie 48 : passion commune avec le personnage principal)