#19 Quand l’amour s’en mail – Tamara Balliana

Résumé :

Quand sa meilleure amie lui demande d’être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée « Léo », la sœur de la future mariée… Mais à cause d’une erreur de destinataire, c’est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond !

Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l’un l’autre. Mais quand Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s’obstine… Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu’ils ont développée derrière leurs écrans résistera-t-elle à l’épreuve du réel?

Ce que j’en dis :

Il s’agit pour moi d’une découverte de la plume de Tamara Balliana, je ne savais donc pas vraiment à quoi m’attendre en commençant la lecture de ce roman. Ce fut une très belle découverte, et j’ai passé un très agréable moment de lecture.

Au début de l’histoire, Solène est chargée d’organiser l’enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie. C’est à cause (ou grâce ?) à une erreur dans l’adresse mail de son destinataire que Solène va faire la rencontre virtuelle de Léo, un jeune homme vivant à l’autre bout de la France. Une discussion naît entre ces deux personnages, et une relation va s’établir entre eux par la suite. J’ai été un peu sceptique face à l’installation de l’histoire, je trouvais leur correspondance un peu trop tirée par les cheveux. Après tout, ça n’arrive pas tous les jours de converser par mail avec un homonyme de la personne que nous cherchions à joindre initialement. Ce petit point m’a un peu dérangée au début, mais la construction du récit et la personnalité des personnages m’a fait passer outre ce détail.

J’ai trouvé les personnages suffisamment étoffés pour que je puisse m’attacher à eux. J’ai pris plaisir à suivre leurs échanges ainsi que la naissance de leur relation. L’histoire est touchante, notamment en raison du sujet central que nous découvrons assez tôt, et que je n’avais absolument pas vu venir.

Les chapitres sont courts, ce qui donne du dynamisme à la lecture et nous pousse à tourner les pages rapidement. J’ai dévoré ce roman et ne manquerais pas de découvrir d’autres titres de Tamara Balliana.

Points positifs : Le personnage de Solène qui m’a beaucoup touchée, les chapitres courts

Points négatifs : Si je devais donner un seul point négatif ça serait peut être la façon dont se sont rencontrés Solène et Léo qui me paraît un peu tirée par les cheveux, mais vraiment ce n’est qu’un détail.

Ma note : 16/20

Je l’ai lu pour : Défi lecture 2019 (Catégorie 79 : lire un livre feel-good)

#12 Fais-moi taire si tu peux – Sophie Jomain

Résumé :    Elle fleurit les mariages, lui les détruit. 

Quel être humain normalement constitué oserait ruiner un mariage ? Quelle personne impitoyable faut-il être pour détruire le plus beau jour de la vie d’un couple ? Eh bien, il faut être prêtre, sexy en diable et révéler en pleine cérémonie les petites incartades de la future mariée… Lorsque Louise Adrielle, fleuriste, assiste à la scène, elle comprend mieux pourquoi on lui a demandé de décorer l’église en jaune cocu ! Traumatisée, elle se fait la promesse d’être désormais sur le qui-vive à chaque cérémonie. Car sa responsable l’a mise en garde : La dame au cabanon ne pourra être associé à une autre débâcle nuptiale. Si Louise assiste à un nouvel esclandre, les alliances ne seront pas les seules à finir au placard.

Ce que j’en dis : Il s’agit du premier roman que je lis de cette auteure, lu dans le cadre d’une lecture commune sur le groupe Au boudoir de Candyshy. J’ai été tout de suite séduite par le résumé, aimant l’univers des mariages et de leur organisation. Je m’attendais à une lecture drôle et cocasse, et je n’ai absolument pas été déçue. Les mésaventures de la pauvre Louise m’ont beaucoup amusée.

Nous suivons donc dans ce roman Louise Adrielle, excellente fleuriste, chargée par sa patronne excentrique de décorer une église pour un mariage et d’assister à la cérémonie pour s’assurer que tout se déroule comme il faut. Mais la jeune femme n’est pas au bout de ses peines, puisque le prêtre fait des révélations… surprenantes concernant les futurs mariés, ce qui aura pour conséquence de ruiner la cérémonie et de mettre fin au mariage. La pauvre Louise ne comprend pas ce qu’il se passe et apprendra par la suite que le prêtre n’est pas réellement prêtre, mais qu’il s’agit d’un imposteur dont le métier est de ruiner les cérémonies de mariage. C’est ainsi qu’elle va faire la connaissance de Loïc, qui s’acharnera pendant une grosse partie de l’histoire à lui mettre des bâtons dans les roues. De fil en aiguilles, Louise va quitter la Dame au cabanon où elle travaillait en tant que fleuriste pour se lancer en tant que Wedding Planner. Loïc n’étant jamais loin, nous ne sommes donc pas au bout de nos surprises dans ce roman.

Une romance s’installe dans ce roman feel-good, et ça donne une petite touche en plus à l’histoire. Je me suis attachée à Louise et me suis demandée à chaque fois comment elle allait faire face à toutes ces situations rocambolesques. Bien que le personnage de Loïc soit irritant, il m’a quand même bien fait rire. Oui, j’ai réellement ri et ne me suis pas contentée de sourire. 

J’ai adoré le style de l’auteure. C’est simple et addictif, il n’y a pas de longues descriptions et on entre tout de suite dans le vif du sujet. Une plume fluide et agréable pour un excellent moment de lecture.

Pour conclure :

points positifs : les personnages, l’histoire, la plume de l’auteure

points négatifs : J’en aurai voulu encore plus !

ma note : 17/20.

je l’ai lu pour : Une lecture commune sur le groupe « Au boudoir de Candyshy », pour le Valentine’s day challenge(thème « fondant au chocolat») et pour le défi lecture 2019 (catégorie 48 : passion commune avec le personnage principal)