#63 Et ton cœur qui bat – Carène Ponte

Résumé :

Au Meilleur Ami de l’Homme : un hôtel insolite où devant chaque chambre vous attend un petit chien abandonné que vous pourrez adopter ou non en partant.
Voyag’Elles : un guide touristique « spécial femmes » que Roxane a créé avec son amie Sam, et auquel elle a adjoint un blog irrésistible où elle raconte ses péripéties dans tous les coins de France.
Roxane : en dehors de son blog, une boule de souffrance rongée de culpabilité et de haine envers le responsable de son malheur.
Mais dans l’hôtel où Roxane a décidé de poser ses valises, pour Voyag’Elles, il y a des personnes sages qui, malgré les cruautés du destin, se consolent grâce aux petits bonheurs de la vie… et y trouvent la force d’affronter le lendemain

Ce que j’en dis :

J’ai A-D-O-R-É tout simplement. J’ai adoré suivre le séjour de Roxane en Camargue, à l’Hotel du Meilleur ami de l’Homme; tenu par le gentil Frederic et sa fille Albane, dans lequel il est possible d’adopter des petits chiens tout « choupignons » ! J’ai adoré faire la connaissance de Gwénole, ce septuagénaire aux cravates colorées.

Ce roman est un petit bonbon qui se dévore, une lecture très sympathique pour cet été ! Malgré tout, il véhicule des messages forts, qui m’ont fait verser quelques larmes.

La plume de Carène est à la fois drôle, pétillante et touchante. C’est le deuxième roman de l’auteure que je lis, et je compte bien découvrir d’autres de ses écrits !

Ma note : 17/20

#44 Entre deux mondes – Olivier Norek

Résumé :

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir.
Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu’il découvre, en revanche, c’est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n’ose mettre les pieds.
Un assassin va profiter de cette situation.
Dès le premier crime, Adam décide d’intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est flic, et que face à l’espoir qui s’amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.

Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu’elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d’ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

Ce que j’en dis :

C’est la première fois que je lis un roman de cet auteur, et ce roman m’a mis une sacrée claque. Je l’ai lu sans lire le résumé, j’y suis allée complètement à l’aveugle, et je ne regrette pas.

J’ai dévoré ce roman en un peu plus de 24h. La thématique est touchante et le personnage principal est attachant. J’ai été bouleversée dès les premiers chapitres. Le gros point fort du roman, selon moi, c’est que ce roman est très documenté. L’auteur sait de quoi il parle et ne laisse pas de place à la confusion.
Je ne vous en révèle volontairement pas plus que ce qui est dit dans le résumé, car je me suis laissée surprendre par l’environnement et le sujet traité. Ce roman peut être un peu dur à lire, du côté de l’affect. J’ai été personnellement affectée par cette histoire, et par l’espoir et l’obstination qui animent ce père de famille de retrouver sa femme et sa fille dans cet environnement.
J’ai beaucoup aimé les alternances de point de vue entre Adam, ce père de famille livré à lui même et Bastien, le policier chargé d’enquêter.

La fin m’a bouleversée et m’a beaucoup touchée.

Ma note : 17/20

#14 Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte

Résumé :    Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait… 

Ce que j’en dis : J’ai beaucoup aimé cette histoire, car elle traite d’amitié et de promesses.

Molly doit faire face au décès de sa meilleure amie Marie, emportée par une maladie foudroyante. Avant de mourir, Marie a adressé une liste à son amie, de choses qu’elle aurait voulu faire avant de mourir. Elle va faire promettre à Molly de vivre pour elle, et de réaliser ces douze choses, au nom de leur amitié.

Molly va devoir vivre des choses auxquelles elle n’était pas préparée, pour honorer son amie. Elle va notamment quitter sa vie actuelle pour aller vivre loin de ses proches pour réaliser son rêve.

J’ai été bouleversée par cette lecture, pleine d’émotions. J’ai ressenti la peine de Molly, j’ai ri avec elle et j’ai vraiment passé un bon moment. Malgré tout, je n’ai pas trouvé notre héroïne attachante. Je n’avais jamais lu de roman de Carène Ponte, mais j’ai aimé découvrir son style.

Pour conclure :

points positifs : le thème

points négatifs : le personnage de Molly manquait un peu de relief à mon goût pour que je m’attache vraiment à elle.

ma note : 15/20.

je l’ai lu pour : Défi lecture 2019 (catégorie 96 : un livre qui contient une section de remerciements)