#55 Ainsi battent les cœurs amoureux – Lily Haime

Résumé :

Dorian est un survivant.

Alors qu’il n’avait que quelques jours, sa mère l’a arraché à sa famille pour l’emmener dans une secte, perdue dans les montagnes argentines. Il a passé son enfance près de Michel, qui lui a enseigné autant de fausses croyances que de souffrances. Jusqu’à ce que son père le retrouve et le ramène, brisé, à Chicago.

Aujourd’hui, Dorian est un DJ de renom. Entre la musique qu’il fait résonner la nuit et sa famille nombreuse, il a l’impression d’avoir trouvé un équilibre. Mais l’arrivée de Swann remet tout en question. Cet homme mystérieux et magnétique veut savoir ce qui est arrivé à son frère, disparu avec la secte.

Un frère dont Dorian n’a aucune envie de parler. Comme de tout le reste, d’ailleurs. Mais face à Swann et aux sentiments troubles et dangereux qu’il éveille en lui, aura-t-il encore le choix ? Pourra-t-il encore garder enfouis ces souvenirs et ces secrets si bien cachés ?

Ensemble, Dorian et Swann pourront-ils surmonter ce passé qui les unit et les sépare à la fois ?

Ce que j’en dis :

Je ne l’ai malheureusement pas du tout aimé. Dans cette histoire, nous suivons Dorian, enlevé à sa naissance et qui a grandi dans une secte jusqu’à ses dix ans.
Je m’attendais à souffrir du passé de Dorian, des confidences qu’il ferait par rapport à ce qu’il a vécu là bas. Or, en 600 pages, je n’ai quasiment rien appris du traumatisme de ce jeune homme.

Il s’agit d’une romance MM, entre Dorian et Swann. La romance est très très très très longuement décrite, sans que je n’ai ressenti quoi que ce soit pour ces deux amoureux. Swann a un lien avec une personne du passé de Dorian, mais j’ai trouvé ce lien trop peu approfondi.

Beaucoup trop de longueurs, une quatrième de couverture que je trouve trompeuse (puisqu’au final elle promet de traiter d’un sujet qui n’est abordé que très succinctement en fin de roman). Un pavé de 600 pages que j’ai lu en très grosse diagonale à partir de la page 350. Je n’ai ressenti aucune émotion, ni aucun attachement pour les personnages.

Je me suis malheureusement ennuyée tout au long de l’histoire, pour finir sur un « tout ça pour ça ». Une grosse déception donc pour ce roman duquel j’attendais beaucoup de choses.

Je tenterai malgré tout un autre roman de l’auteure, ayant beaucoup aimé « Clair obscur », je m’étonne d’être autant passée à côté de celui-ci.autant la fin et ne prenne pas de raccourcis.

Ma note : 13/20

#39 Hades Hangmen T1 – Tillie Cole

Résumé :

Qui eût cru que l’interdit pouvait être si délicieux ?

Élevé dans un monde dominé par les Harley, les drogues et le sexe, River Styx Nash est à la tête des Hades Hangmen. Alors qu’il souffre d’un terrible défaut d’élocution, il apprend vite à répondre à ceux qui s’opposent à lui : ses poings puissants, sa mâchoire d’acier et son adresse lui ont attiré une solide réputation d’homme dangereux. Un seul principe dicte ses actes : ne jamais s’attacher à qui que ce soit. Jusqu’au jour où il retrouve Salomé, rencontrée des années auparavant dans des conditions mystérieuses, blessée derrière les poubelles du QG. La jeune femme a fui la communauté sectaire dans laquelle elle a grandi et se retrouve démunie face à une vie qui lui est inconnue. Styx lui offre alors ses bras protecteurs mais il a bien conscience qu’elle n’a pas sa place dans son univers…

Une rencontre fortuite, deux destins qui n’auraient jamais dû se croiser…

Ce que j’en dis :

J’ai bien aimé ce premier tome, nous sommes là dans l’univers des bikers. Nous y suivons Salomé, une jeune femme qui s’est échappée de la secte dans laquelle elle a grandi, blessée et terrifiée. Elle va se retrouver par hasard aux portes du QG des Hades Hangmen, dirigé par Styx.

Recueillie et soignée par le chef du MC, une relation va se nouer entre les deux personnages qui ne sont étonnamment pas inconnus l’un de l’autre.

Nous faisons la découverte des autres membres du club, et entre complots, trahisons et guerre de clans, le rythme de l’histoire est intense.

Salomé va devoir apprendre à vivre dans ce monde qui lui est totalement inconnu, avec malgré tout l’ambition de sauver ses sœurs restées entre les mains du gourou de la secte.

J’ai apprécié ce tome, quoi qu’un peu rude à lire par moments, n’étant pas habituée à ce genre d’histoires de bikers. Mais cela ne m’a pas déplu pour autant. La thématique du fanatisme m’a intéressée, malgré quelques éléments qui m’ont semblé incohérents.

Je me laisserai tenter par le tome 2, afin d’en apprendre plus sur les personnages et l’univers dans lequel ils évoluent.

Ma note : 16/20

#35 Aes Sidhe – Alfreda Enwy

Résumé :

Niamh n’est pas une vétérinaire comme les autres. Fille de l’alpha de la meute la plus respectée de la région, sa beauté n’a d’égal que son tempérament de feu. Lorsque sa meute se retrouve en proie à une épidémie meurtrière, Niamh semble être la seule épargnée.
Prête à tout pour les siens, la jeune femme se lance dans une quête aussi dangereuse que désespérée. Mais elle ne sera pas seule. Khael, puissant changeforme au charme redoutable, est bien décidé à accompagner la belle louve, qu’elle le veuille ou non.

Ce que j’en dis :

Nous suivons dans cette histoire Niamh, fille de l’alpha d’une meute de lycanthrope qui va devoir se battre pour sauver sa meute frappée par une malédiction. Elle doit trouver une chamane, mais pour cela il lui faudra demander l’autorisation de traverser le territoire d’un autre clan, celui des changeforme.

J’ai passé un très bon moment avec Niamh à laquelle je me suis beaucoup attachée. Elle est dévouée aux siens, et est en quête d’informations sur son identité, dotée d’un don qu’elle ne comprend pas parfaitement.

J’ai beaucoup aimé sa relation avec Khael, le chef du clan des changeforme qui va l’accompagner dans son périple.

Entre action, suspense et romance, l’histoire m’a transportée.

Néanmoins, plusieurs coquilles dans le récit ont perturbé ma lecture, ce que j’ai trouvé très dommage…

Ma note : 15/20

#27 Forbidden – Tabitha Suzuma

Résumé : Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Ce que j’en dis :

Nous suivons dans ce récit une fratrie de cinq enfants, livrés à eux-mêmes puisque leur père a quitté le domicile familial, et que leur mère a refait sa vie et passe plus de temps avec son nouveau petit ami qu’avec ses enfants. .
Les deux personnages principaux sont Lochan et Maya, deux adolescents de 16 et 17 ans. Ils jouent le rôle de parents pour leurs petits frères et leur petite sœur, dont l’âge varie entre 5 et 13 ans.
La détresse adolescente est extrêmement présente dans cette histoire, bien que le thème principal soit l’inceste consentie (puisque les deux adolescents vont tomber amoureux). Je me suis plus ou moins attachée aux personnages, mais j’ai surtout été révoltée par le comportement des adultes qui les entourent (mère, personnel éducatif…). J’ai été très déçue par la fin, qui bien qu’elle soit affreusement bouleversante laisse à mon goût trop de questions sans réponses.

Ma note : 14/20

#3 Amber Farrell l’origine (T0) – Mark Henwick

Résumé :  D’une certaine manière, j’étais morte cette nuit-là. Survivante d’une attaque meurtrière, Amber Farrell est contrainte de quitter les forces spéciales pour s’enrôler dans la police de Denver. Mais sa vie et sa liberté dépendent de sa véritable mission : si elle ne parvient pas à prouver l’existence des vampires et à retarder sa propre transformation, c’est le retour en cellule qui l’attend… Lorsqu’une série de morts suspectes frappe la ville, Amber se voit obligée de choisir entre devoir et instinct, entre ce que lui imposent ses obligations et ce que lui dicte sa conscience. Amber fait à présent partie d’un monde nouveau, et il n’est plus possible de revenir en arrière…

Ce que j’en dis : 

J’ai adoré ce préquel de la saga. Il s’agit là d »une introduction à l’histoire. On rencontre Amber, ancienne militaire reconvertie dans la police de Denver. Plus vraiment humaine mais pas encore tout à fait vampire, nous allons suivre les aventures de cette jeune femme en cours de transformation. N’étant pas du tout habituée à lire de l’urban Fantasay,  je me suis laissée tenter par cette saga sans vraiment savoir à quoi m’attendre. Je savais juste qu’il s’agissait d’une enquête menée par ce que j’imaginais être une traqueuse / tueuse de vampires.

J’ai beaucoup aimé le caractère de l’héroïne, qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui va devoir mener l’enquête pour prouver à ses supérieurs que les vampires sont à l’origine des meurtres sur lesquels elle enquête. Audace, détermination et intuition vont rythmer ce tome 0.

On ne peut pas dire que tout va être de tout repos pour Amber, et ça me donne vraiment envie de lire la suite.

Pour conclure :

points positifs : l’écriture est fluide, j’aime le côté badass d’Amber et j’ai envie de savoir ce que nous réserve la suite de la saga. Pour une première lecture dans ce genre, je ne suis absolument pas déçue.

points négatifs : aucun pour le moment.

ma note : 18/20 

je l’ai lu pour : défi lecture 2019 catégorie 42 (mot « chat » mais pas dans le titre)